Les soins

Repérez les professionnels qui vous prennent en charge
•  Le médecin référent est responsable de votre prise en charge médicale – diagnostic, traitement, suivi – au cours de votre séjour. Des confrères peuvent intervenir pour avis complémentaire.
•  Les infirmier(ère)s (tenue verte), dispensent les soins prescrits par le(s) médecin(s), exercent une surveillance constante, vous conseillent pour votre santé.
•  Les aides-soignant(e)s (tenue orange) collaborent avec les infirmier(ère)s pour vos soins quotidiens et la toilette.
•  Les agents de l’équipe hôtelière (tenue bleue) assurent la distribution des repas et l’entretien de votre chambre.
•  Les rééducateurs : diététiciens, masseurs-kinésithérapeutes, psychomotriciens… interviennent à la demande des médecins en fonction de votre état de santé.
•  Le psychologue qui collabore avec l’équipe soignante, est à votre écoute et favorise l’articulation des différentes interventions.
•  L’assistante sociale vous aide dans vos démarches pour faciliter l'accès à vos droits, l’aide à la vie quotidienne, et l’organisation de votre sortie et la poursuite des soins.

Soyez acteur de votre santé …

•  Sur le plan du confort et de la qualité des soins

•  Votre identité « Le bon soin au bon patient » Un bracelet d’identifcation vous est posé dès votre arrivée. Il permet aux soignants de vous identifier.

Aidez-nous à bien vous identifier :
    •  en déclinant votre nom de naissance, votre prénom, votre date de naissance, à chaque professionnel
    •  et en nous signalant toute erreur ou anomalie

•  La douleur : « Avoir mal n’est plus une fatalité, on peut la prévenir et la traiter » Supporter la douleur ne permet pas de mieux lui résister. Les douleurs altèrent le confort et la qualité de vie. Elles diminuent votre énergie et influencent votre rétablissement. Parce que la douleur est une composante fréquente, la clinique en a fait une préoccupation majeure. Une évaluation quotidienne de la douleur est réalisée par nos professionnels afin de la traiter au mieux et aux plus vite selon les protocoles établis par le Comité de Lutte Contre la Douleur (C.L.U.D).  *Un contrat d’engagement contre la douleur, expliquant ces modalités de prise en charge, vous sera remis par une infirmière au début de votre séjour.[Lien hypertexte avec le contrat]

•  Votre traitement personnel :
Votre traitement médicamenteux peut-être contre-indiqué avec le traitement mis en œuvre au cours de votre hospitalisation. .[Lien hypertexte avec le contrat] Aussi, à l’installation dans votre chambre, vous devez remettre à l’infirmière l’intégralité de votre traitement en cours et les ordonnances correspondantes*. Les médicaments prescrits durant votre hospitalisation sont délivrés par la Pharmacie à Usage Intérieur (PUI) de la clinique. Toutefois, si certains médicaments de votre traitement de ville sont maintenus par votre médecin référent pendant votre séjour, et qu’ils s’avèrent indisponibles et insubstituables, nous nous réservons la possibilité d’avoir recours à vos médicaments personnels jusqu’à approvisionnement de la PUI. Ordonnances et traitements vous seront restitués à votre sortie.

•  Sur le plan de votre information, de votre consentement et l’expression de vos volontés

• Le consentement aux soins
« Aucun acte médical, ni traitement ne peut être pratiquées sans le consentement libre et éclairé du patient. » En tant que patient, vous êtes considéré comme un partenaire dans la mise en œuvre de votre projet thérapeutique. Vous êtes libre à tout moment d’accepter ou de refuser un acte de soins.

• La personne de confiance
En début d’hospitalisation, nous vous demandons de nous indiquer le nom de la personne de confiance que vous avez désigné, conformément à l’article L1111-6 du Code de la Santé Publique. Cette personne est habilitée à être informée et consultée si votre état de santé ne vous permet pas d'exprimer votre volonté. Cette désignation est faite par écrit et révocable à tout moment. Si vous le souhaitez, votre personne de confiance peut vous accompagner dans vos démarches et assister aux entretiens médicaux afin de vous assister dans vos décisions. Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance (parent, proche ou médecin traitant).

• Les directives anticipées
Les directives anticipées sont des instructions écrites que vous donnez par avance (personne majeure consciente), précisant vos souhaits pour la fin de vie dans le cas où vous ne seriez pas en mesure d’exprimer votre volonté à ce moment-là. Dans le cas où l'arrêt ou la limitation d'un traitement inutile ou disproportionné ou la prolongation artificielle de la vie est envisagée, ces directives anticipées sont prises en considération par le médecin. Pour que ces directives anticipées soient prises en compte, il est important de communiquer leur existence à vos proches ou directement à votre médecin. Elles doivent comporter vos nom, prénom, date et lieu de naissance, et être datées et signées. Si vous êtes dans l'impossibilité d'écrire et de signer vous-même le document, vous pouvez demander à deux témoins, dont votre personne de confiance, d'attester que ce document est l'expression de votre volonté libre et éclairée. Ces témoins indiquent leur nom et qualité. Leur attestation est jointe aux directives anticipées. Valables trois ans, les directives anticipées peuvent être modifiées ou annulées à tout moment. Pour plus d’information, consultez le document d’information du Ministère de la Santé et des Sports.

• Le don d’organe
Quand un don peut sauver des vies, nous ne pouvons pas rester indifférents. Nous sommes tous des donneurs et receveurs potentiels. Pensez à exprimer clairement votre position sur le don d’organes éventuel auprès de l’équipe soignante.

COMMENT SE RENDRE À LA CLINIQUE ?